Accueil » Delft

Delft

Fabrication de carreaux de Delft sur commande

L’atelier Almaviva est spécialiste de la réédition de carreaux de Delft.
Nos carreaux sont peints à la main avec les mêmes techniques artisanales qu’autrefois, ce qui leur donne le même aspect que le carrelage hollandais traditionnel.
Nous travaillons parfois dans le cadre de chantier de restauration car nous savons produire des carreaux hollandais qui ont les mêmes imperfections que les carreaux anciens.
Au fil de 20 années d’activité, notre atelier a accumulé des milliers d’images de carreaux et de panneaux décorés de Delft. Ces images peuvent servir de source d’inspiration à de nouveaux projets.
Notre salle d’exposition est à Montparnasse, dans le centre de Paris (sur RV).

GALERIE d’images : cliquer ici pour voir des exemples de nos carreaux de Delft

delft bateau delft bible

Le carreau de Delft : une origine italienne

L’histoire du carreau de Delft remonte à l’an 1500 lorsque 3 potiers et peintres de majolique italiens viennent s’installer à Anvers, en Flandre. Leur art séduit d’emblée et de nombreux potiers hollandais vont se former à leur technique. Après une longue guerre pour gagner en 1648 leur indépendance sur l’Espagne, les Pays-Bas se reconstruisent et le marché du carrelage devient alors florissant.

Peuple marchand par excellence, les Hollandais vont obtenir entre les XVIIe et XIXe siècles des commandes prestigieuses pour décorer bon nombre de palais dans le nord et l’est de l’Europe, ce qui va contribuer à la renommée de leurs carreaux, de Munich à Saint-Pétersbourg en passant par le Trianon de Porcelaine à Versailles. De grands panneaux décorés sont également peints pour la décoration de palais et d’églises au Portugal, pays où les carreaux de faïence sont souvent utilisés en architecture (voir almaviva.com/azulejos).

delft tulipe delft flower

Le carreau de Delft devenu célèbre dans le monde entier

Un tel succès sur une si longue période ne pouvait que susciter des vocations et les carreaux hollandais ont été largement imités.
L’histoire retiendra le nom de la ville de Delft, mais en réalité, sous ce vocable, on désigne toute la production de carreaux du nord de l’Europe : carreaux hollandais de Rotterdam, Amsterdam ou Utrecht, carreaux peints en Angleterre ou dans l’actuelle Belgique, faïence du Nord de la France (Lille ou Desvres). L’expression « carreau de Delft » désigne plus un style qu’une origine géographique. Ces carreaux représentent souvent un motif central sur un thème précis. Les plus fréquents sont : les jeux d’enfants, les fleurs, les animaux, les paysages, les bateaux, les scènes bibliques… Ces carrelages sont aussi caractérisés par la présence de 4 motifs d’angle, plus ou moins élaborés.

Le « bleu de Delft » apparaît au XVIIe siècle dans l’idée d’imiter les porcelaines chinoises. A l’origine, au XVIe siècle, on trouvait aussi bien des carreaux de Delft peints avec des polychromies chatoyantes, comme les carreaux italiens ou les azulejos espagnols et portugais.